Dlaczego Drutex
YouTube
Home » Espace client » Guide » Ancien et moderne – est-ce possible ?

Ancien et moderne – est-ce possible ?

Qu’est-ce que l’on comprend au juste par « construction ancienne » ? Tout le monde a une idée mais il n’y a pas de définition concrète. Ce terme englobe tous les styles architecturaux d’avant 1949. Il comprend les reliquats de classicisme, sécession, révolution industrielle ou d’autres époques importantes de l’histoire. Qu’il s’agisse de perles architecturales individuelles ou de la construction communale avec les cours intérieures cachées – la construction ancienne est sans aucun doute la richesse de l’architecture européenne. Les façades richement décorées, les ornements, les enjolivements suscitent l’admiration et rendent les rues des villes européennes uniques et exceptionnelles. A l’intérieur, les plafonds hauts, souvent recouverts de stuc et de vieux parquets ennoblissent les pièces. Comparé aux types de construction plus récents qui imposent la fonctionnalité de chaque pièce et ceci dès les plans au sol des bâtiments, les pièces des bâtiments anciens sont souvent de la taille similaire et permettent leur agencement en toute liberté. Il n’est donc pas étonnant que la construction ancienne est très populaire et attire les habitants de toutes les tranches d’âge. Elle représente dignement l’époque passée dans la nouvelle version – à condition qu’elle soit adaptée aux normes de la vie contemporaine.





De bonnes fenêtres peuvent considérablement améliorer l’efficacité énergétique de la construction ancienne.














Encore dans les années quatre-vingt la construction ancienne n’était pas synonyme de lieux prestigieux, au contraire elle constituait le plus souvent l’habitat des classes sociales défavorisées. Même les cités de la périphérie, considérés aujourd’hui comme les points sensibles des villes, étaient à l’époque mieux notés que les bâtiments d’avant la guerre. La raison de cette situation était le mauvais état de ces bâtiments. Les maisons en ruine, manque d’installations sanitaires qui se trouvaient souvent dans les couloirs ne laissaient pas d’illusions quant au confort de l’habitat. Problèmes d’isolation thermique et les systèmes de chauffage obsolètes rendaient la période hivernale difficile à supporter. Les courants d’air, ne pouvant pas être empêchés par de doubles fenêtres à simple vitrage, étaient un problème récurrent très désagréable. Or, c’est justement les matériaux utilisés pour la fabrication des fenêtres qui sont responsables de l’ambiance et du confort du logement. Une quantité importante d’énergie utilisée pour chauffer la maison s’échappe par les fenêtres. Avant l’apparition des fenêtres en PVC en 1954, dans la construction d’habitation on n’utilisait pratiquement que les doubles fenêtres en bois. En raison de matériau utilisé, ces fenêtres sont  exposées aux intempéries, elles nécessitent un entretien régulier et une rénovation importante toutes les quelques années. Or, les fenêtres modernes en PVC se caractérisent par la stabilité et la résistance aux intempéries. « En plus d’être résistant aux facteurs atmosphériques, le PVC est également le matériau aux excellentes performances en matière d’efficacité énergétique » – explique Mirosław Furtan, responsable adjoint qualité de DRUTEX SA. « Le coefficient de transmission thermique, Uw, détermine les performances d’isolation thermique de la fenêtre. Plus sa valeur est faible, mieux c’est, car plus de chaleur reste à l’intérieur. » ajoute-t-il. Ainsi, en terme d’exemple, le coefficient Uw de la fenêtre dans le système IGLO Energy de la société Drutex est de 0,6 W/(m²K)*. A titre de comparaison, les fenêtres avec le coefficient de valeur 0,8 W/(m2K) ou inférieure sont compatibles avec la construction passive**. En même temps, les fenêtres en PVC ont une durée de vie importante et ne nécessitent pratiquement aucun entretien. Elles constituent ainsi la solution optimale pour tout type de bâtiment et elles sont disponibles dans une très large gamme de couleurs et de formes, y compris, par exemple, imitation bois adaptée à la construction ancienne.





Plus de luminosité – y compris dans les grandes pièces dans la construction ancienne. Avec une fenêtre adaptée, ça ne pose aucun problème.













La rénovation dans la construction ancienne peut avoir pour difficulté les exigences liées à la protection des bâtiments classés au patrimoine. Elles peuvent s’appliquer à la façade ou la structure du bâtiment mais aussi les sols, les portes et les fenêtres. Pourtant, ils existent plusieurs solutions de mener la rénovation en respectant les matériaux d’origine, afin de préserver son caractère original. Par exemple, les fenêtres mixtes bois-aluminium sont très populaires, mariant le bois traditionnel avec la structure moderne en aluminium. L’association étroite de ces deux éléments procure de nombreux avantages, comparé aux fenêtres en bois ; de l’intérieur les cadres des fenêtres respirent, leur aspect est élégant et naturel, de l’extérieur, elles sont modernes et résistantes aux intempéries. Les fenêtres mixtes bois-aluminium sont actuellement en plein développement sur le marché de la menuiserie.


 

Elégance et tradition. Mariage de l’ancien et du moderne.
















 

Les fenêtres en PVC offrent de nombreuses possibilités d’agencement.

 

Dans tous les cas, il y a de nombreuses possibilités de rénover un bâtiment ancien en respectant les normes et les exigences contemporaines. La rénovation, en plus de prendre en compte l’aspect esthétique devra inclure les solutions d’efficacité énergétique.

 




*pour une fenêtre de dimensions 1230x1480 mm
**selon les données de l’institut ift Rosenheim

kontakt
+48 59 822 91 01

+48 59
822 91 04



Infoligne:
0 801 67 67 87