Dlaczego Drutex
YouTube
Home » Actualités » Actualités 2015 » Philipp Lahm répond aux questions des fans sur Facebook 2015/06/22

Philipp Lahm répond aux questions des fans sur Facebook

Drutex offre à ses fans sur Facebook la possibilité de poser des questions à trois ambassadeurs de la marque : Phillip Lahm, Jakub Błaszyczykowski et Andrea Pirlo.


Le quizz sur Facebook se déroule en deux étapes. Premièrement, les fans ont la possibilité de poser leurs questions sur Facebook à travers les postes dans les commentaires sur le profil de l’entreprise sur Facebook. Ensuite, les stars de football répondent aux certaines questions, et l’intégralité des réponses sera ensuite publiée sur le site de Drutex sous forme d’interview réalisé par les fans.


Après Jakub Błaszczykowski, le milieu de terrain de Borussia Dortmund et le joueur de l’équipe de Pologne de football qui a déjà répondu aux questions des fans, c’est au tour de Philipp Lahm, le capitaine de Bayern Munich et l’ex capitaine de l’équipe d’Allemagne qu’il a conduit jusqu’à décrocher le titre de Champion du Monde, de se prêter à l’exercice.

 

Gabriel Metz :

Pourquoi avez-vous mis fin à votre carrière dans l’équipe nationale?

Philipp Lahm :

On peut jouer au football au plus haut niveau seulement pendant un certain temps. Jouer, pendant plusieurs années, dans l’équipe nationale et dans un club du plus haut niveau est une expérience fantastique mais c’est aussi un travail épuisant. J’ai voulu décider par moi-même de mettre fin à ma carrière. Je n’ai pas voulu être contraint d’arrêter de jouer en raison de la baisse de ma forme et de donner ainsi aux autres l’occasion de mettre fin à ma carrière. En plus, toute la vie est organisée en fonction du calendrier des compétitions de football. Ma décision a été fondée sur l’envie de passer plus de temps avec ma famille. J’ai vécu 10 excellentes années dans l’équipe nationale, et bien avant la Coupe du Monde j’ai décidé que ce sera un bon moment de prendre cette décision – avec le titre de Champion du Monde ou pas. Mais, incontestablement, c’était la plus belle fin de carrière que j’avais pu imaginer. 

 

 

Mirek Rosak :

Quel était pour vous le plus important et le pire moment dans votre carrière ?

Philipp Lahm :

Il y a eu beaucoup de moments qui sont restés gravés dans ma mémoire, bons et moins bons.  Lors de la compétition de la Coupe du Monde à Rio, en tant que capitaine de l’équipe nationale, j’ai décroché la lune – décidemment, c’était le plus beau moment de ma carrière. La victoire dans la Ligue des Champions en 2013 avec mon équipe a également été un évènement particulier et exceptionnel. D’un autre côté, la défaite contre Chelsea à la finale de la Ligue des Champions à Munich a été une expérience dure à vivre.

 

 

Ola Kopiec :

Que pensez-vous de Borussia Dortmund? Avez-vous du respect pour cette équipe malgré que ce soit votre plus grand concurrent ?

Philipp Lahm :

J’ai du respect avant chaque match et pour toutes les équipes de la Bundesliga car je sais combien chacun a investi pour pouvoir jouer à un tel niveau. Parfois, la chance et le relations peuvent jouer un rôle important mais seuls les bons joueurs peuvent atteindre un niveau convenable. Borussia Dortmund fait partie des meilleures équipes d’Allemagne, et, en alternance avec quatre ou cinq autres clubs, elle rivalise avec le Bayern pour décrocher le titre du champion. Cette année, la balance de la victoire s’est penché en faveur de FC Bayern, pour la troisième fois consécutive et 25ième fois au total, et je crois que nos victoires impressionnantes ont permis de confirmer notre position de recordman du championnat.

 

 

Damian Malaca :

Si Bayern n’était pas aussi important pour vous et si vous aviez les propositions de tous les plus grands clubs – quelle proposition accepteriez-vous ?

Philipp Lahm :

Je ne suis pas du genre à réponde aux questions de type qu’arriverait-il si… Je suis Munichois, depuis l’âge de onze ans je joue pour FC Bayern, ça fera bientôt 20 ans. Je m’identifie avec l’équipe, les collaborateurs, la philosophie, les valeurs et la devise de l’équipe « Mia san mia » (Nous sommes qui nous sommes). Je ne trouverai tout cela dans aucun autre club au monde.

 

 

Tomasz Gliszczyński :

Quelle était la première équipe de foot où vous avez joué ?

Philipp Lahm :

Avant de passer à FC Bayern à l’âge de 11 ans, j’ai joué à FT Gern depuis l’âge de cinq ans. C’est une équipe du quartier de Munich dans lequel j’ai grandi. Ma mère est toujours sa Présidente d’honneur. Mon père, mon oncle et mon grand-père y ont également joué. 

 

 

Daniel Grabek :

Qu’est-ce que ça fait de remporter la finale de la Coupe du Monde ?

Philipp Lahm :

On m’a souvent posé cette question, mais même un an plus tard il m’est difficile de le décrire avec les mots. Le moment où a retenti le sifflet final et nous savions que nous étions champions du monde a été juste incroyable. Le rêve est devenu réalité. Beaucoup d’entre nous avait les larmes aux yeux, les accolades avec les entraîneurs, tout le monde célébrait ce succès commun exceptionnel. C’était une expérience incroyablement belle.

 

 

Marcel Mazalewski :

Quelle était l’ambiance dans les vestiaires après la finale de la Coupe du Monde 2014 ?

Philipp Lahm :

Exceptionnelle ! La participation à la Coupe du Monde, les qualifications, la phase finale exigent la concentration, la discipline et la concentration sur les entraînements. Quand, après tout ça tu te retrouves tout en haut, tout le stress disparaît. Sans parler, bien sûr, de l’ambiance.

 

 

Łukasz Maliszewski :

Est-ce qu’à la fin de votre carrière vous resterez dans le monde du football ? En tant que Manager par exemple ? 

Philipp Lahm :

Bien sûr ! Le football est ma passion et je pense qu’une fois ma carrière de joueur terminée, je vais continuer à travailler avec FC Bayern. Ma fonction et ce que je vais faire exactement se décidera au cours de trois prochaines années.

 

 

Kacper Murakowski :

Souvenez-vous de votre première apparition dans l’équipe nationale ? 

Philipp Lahm :

Naturellement. Jouer pour la première fois dans l’équipe nationale c’est une chose exceptionnelle. C’était le 18 février 2004. C’était le match contre la Croatie. L’entraîneur était à l’époque Rudi Völler. Il m’a placé comme arrière gauche dans l’équipe de départ. Je lui suis reconnaissant pour cette confiance et cette chance. J’ai joué un plutôt bon match et nous avons gagné 2 :1.

 

 

Brajan

Madridista Kania :

Quel était le meilleur match que vous avez joué dans votre carrière ?

Philipp Lahm :

Se juger soi-même est toujours difficile. Surtout que tous les matchs ne pouvaient pas plaire – en raison du résultat ou du jeu en lui-même. Mais je pense que le meilleur match que j’ai joué, était celui, qui nous a été fatal, de la finale de la Ligue des Champions contre Chelsea.

 

 

Maciej Urban :

Quelles étaient les meilleurs moments de votre vie ?

Philipp Lahm :

J’ai eu la chance de vivre plusieurs beaux moments. En ce qui concerne le football, c’était ma première apparition dans le Bayern et dans l’équipe nationale, le moment de décrocher le premier titre et naturellement la victoire dans la Coupe du Monde et notre triple victoire. Dans la vie privée, le mariage avec Claudia et la naissance de notre fils – c’étaient deux évènements exceptionnels dans ma vie.

 

 

Mateusz Majchrzak :

Qui remportera le match du deuxième tour éliminatoire EURO entre la Pologne et l’Allemagne – et pourquoi la réponse est la Pologne ? :-)

Philipp Lahm :

Je vais essayer de me sortir de cette question même si je ne fais pas partie de la sélection nationale allemande. Il est évident que même dans mon canapé ou en faisant le barbecue, je croiserai les doigts pour nos gars. On verra dans quelle mesure l’équipe sera soudée. C’est toujours un élément décisif pour les équipes dans les tournois nationaux.

 

 

Kuba Sekuła :

Qui est le meilleur joueur au monde sur votre poste ?

Philipp Lahm :

Je m’abstiendrai de prononcer ce genre d’opinions.

 

 

Krzysiek

Stawarz Boski :

A quoi ressemble votre journée ? Croisez-vous les journalistes tous les jours ou arrivez-vous à vous promener dans la rue inaperçu, sans être inquiété ?

Philipp Lahm :

Durant la saison, mon rythme de vie dépend en grande partie de la cadence des entraînements et des matchs. Au quotidien, lorsque je voyage ou à la maison je ne suis pas  inquiété par les journalistes. A Munich ou Tegernsee, je passe mon temps tout à fait normalement, je peux me promener avec ma femme et mon fils.   

 

Naturellement, souvent je suis reconnu et lorsqu’on me demande poliment de signer un autographe ou de prendre une photo, c’est ok, aucun problème, sauf, bien sûr, si ça arrive à un moment mal choisi, lorsque je suis à table, par exemple. 

 

 

Patryk Zasadowski :

Est-ce que vous trouvez que Robert Lewandowski est un joueur de classe mondiale et qu’il participera à d’autres victoires ?

Philipp Lahm :

Robert est un attaquant de classe mondiale et il a tout dont il a besoin sur ce poste. Surtout, ses réussites au cours de la dernière saison lors de la phase finale étaient géniales. Il est actuellement un élément très important de l’équipe. Je ne suis pas capable de prédire ce qui pourra arriver la saison prochaine mais je suis prêt à parier que s’il reste en forme, il continuera de marquer les buts.

kontakt
+48 59 822 91 01

+48 59
822 91 04



Infoligne:
0 801 67 67 87